Ads By CiberSpaces


Ads By CiberSpaces


 
  Histoire

  Le nom de Guardalavaca vient de deux sources différentes : l'une venant des pirates de la région qui supposément cachait leur butin sur la plage (en espagnol " vaca "). L'autre version, d'une plus grande crédibilité, attribue le nom à la voix des natifs de l'endroit qui, voyant les pirates arriver, criaient " Garder le butin " (" Guarda la vaca ").

L'histoire de la région remonte au jour où Christophe Colomb débarquait et s'exclamait " c'est la plus belle terre que le regard de l'homme ait vue ". Il prononçait ces paroles à son arrivée sur la côte de Holguin en 1492.

C'est en effet dans les environs de Guardalavaca qu'ont été trouvées les premières colonies d'aborigènes de Cuba. C'est lors de l'excavation de Chorro de Maita que le plus grand cimetière aborigène des Caraïbes fut découvert. On y trouve aujourd'hui un musée sur les lieux mêmes des excavations.

À quelques kilomètres de Guardalavaca, Gibara était, durant la première partie de la colonisation espagnole, un des principaux port de la côte nord-est ; ce qui justifie le dévelopemment et la splendeur qui ont atteint la ville.

Le général de la guerre d'Indépendance, Calixto Garcia est né à Holguin. Il devint l'un des grands chefs des trois campagnes pour la libération de l'empire espagnol. À Biran, à quelques kilomètres du complexe, est né le Président du Conseil d'État et des Ministères, soit Fidel Castro Ruz.

Ads By CiberSpaces
 
Ads By CiberSpaces

Book instantly the car you need
Book instantly over 120 Hotels in Cuba
down




Copyright © 2002-2020 Digital Panorama S.A.Tous droits réservés. Aucune partie de ce site ne peut être reproduite sans le consentement écrit de Digital Panorama S.A ou ses filiales.
Besoin d'aide? S.V.P. nous transmettre vos questions ou commentaries.      

   
 
       800 x 600 dpi.